Crise climatique, inflation, travail, amour : peut-on encore se projeter ?

0
335

débattle

Le 28 septembre dernier, j’étais l’invité de la radio Mouv’ pour parler de science-fiction et de projection dans le futur ! DéBattle est une super émission de libre antenne hebdomadaire animée par Camélia Kheiredine et Tanguy Blum.

Replay

C’était ma première « vraie » radio, et ma foi ça décape !

Bonne écoute !

~ Antoine St. Epondyle

Résumé

67% des français ont peur de l’avenir selon un sondage mené par l’IFOP et révélé en septembre 2022.

Le futur est forcément sombre. Les climatologues du GIEC nous rappellent constamment que la température augmente sans cesse et qu’on est face à un déni collectif du réchauffement climatique parce que le changement est trop lent. L’avenir, c’est des températures de 50 °C*,* voire supérieures à 55 °C, la montée des océans, des catastrophes climatiques, la disparition de l’eau potable, des feux gigantesques, des pluies torrentielles, des réfugiés climatiques et des guerres pour les quelques ressources naturelles qui n’auront pas été épuisées. L’avenir, c’est aussi l’avènement de l’Intelligence Artificielle, les algorithmes de plus en plus puissants, l’accélération des technologies. Et le présent, c’est les galères de l’hôpital public et de l’école, les réseaux qui deviennent le canal privilégié pour exprimer nos émotions, la précarité, les difficultés des étudiants pour trouver du boulot, la vie privée qui change de nature, l’inflation et la crise économique qui s’annonce. Dans ce contexte, est-ce que vous arrivez encore à vous projeter dans le futur ?

Notre invité : Antoine St Epondyle, journaliste spécialisé en science-fiction, auteur de « L’étoffe dont sont tissés les vents »  aux éditions Goater et du blog Cosmo Orbüs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici