FibreTigre : « Game of Rôles sur Twitch est un moyen d’intéresser les jeunes à la politique »

0
1396
fibretigre game of rôles les deux tours
FibreTigre dans Game of Rôles

Game of Rôles est sans doute l’émission d’Actual Play (jeu de rôle filmé) la plus suivie en France, la plus novatrice également grâce à l’inventivité de son créateur, le désormais célèbre narrative designer et meujeu FibreTigre.

Dans Game of Rôles : les deux tours, FibreTigre et ses comparses streamers Mister MV, Daz, Clément Viktorovitch et l’élue (réelle) Jacqueline Markovic rejouent la campagne présidentielle sur Twitch en mode rôliste, avec un système de jeu et des personnages conçus pour l’occasion. L’objectif : sensibiliser le public jeune aux enjeux électoraux.

Il n’en fallait pas plus pour me donner envie d’en apprendre plus sur la démarche politique et créative de l’émission. Je suis donc allé interviewer FibreTigre pour qu’il m’explique de quoi il retourne et sa popote de gamedesign.

Rencontre avec FibreTigre pour Game of Rôles : les deux tours

Au programme de notre entretien : la genèse de Game of Rôles, ses coulisses, ses mécaniques et problématiques de gamedesign pour émuler la vie politique et son enjeu de sensibilisation auprès des jeunes éloignés de la politique.

Extraits

Les joueurs incarnent quatre candidats de quatre partis différents. Ce sont des streamers connus, ou des élus réels, mais ils doivent impérativement changer de casquette politique pour défendre un autre point de vue que le leur avec leur personnage. Nous avons redivisé le paysage politique en version simplifiée de la droite souverainiste à la gauche anticapitaliste. Je joue le maître de jeu, et Clément Viktorovitch prend le rôle de candidat trublion, venu de nulle part, et joue un rôle de poil à gratter.
Les voix des électeurs sont matérialisées par des billes colorées de plusieurs catégories, qui chacune représente un segment de population aux attentes différentes : les retraités veulent la sécurité, les riches une fiscalité avantageuse, les bobos des mesures écolos, etc.
Ces subdivisions montrent aux spectateurs comment ça fonctionne : on peut draguer des électeurs avec des stratégies qui leur parlent, mettre en place des stratégies de conquête d’un électorat en particulier ou diversifier.
Ensuite le jeu propose des boucles de gameplay sous forme de décisions à prendre pour favoriser sa campagne : lever des fonds, mener un meeting, etc. ou vivre des aventures comme un salon professionnel, une prise de bec avec un citoyen par exemple.
Et trois fois par parties, un grand débat est organisé par Jules de Kiss, notre journaliste de France Info, autour d’un sujet de société : l’écologie, l’armée, l’immigration, etc. Les propositions des candidats sont soumis au vote des spectateurs sur Twitter, et les voix ainsi récoltées comptent pour la moitié des points totaux.
– FibreTigre, créateur de Game of Rôles

« Il faut bien comprendre que les jeunes ne regardent pas du tout la télévision, et même de moins en moins YouTube. Il y a un enjeu absolu à les intéresser aux enjeux politiques et à les inciter à voter. Les élus qui participent à notre émission, comme Jacqueline Markovic (EELV) dans le premier épisode, sont très sensibles à ça. »
– FibreTigre, créateur de Game of Rôles

~ Antoine St. Epondyle

L’épisode 1 de Game of Rôles : les deux tours :

Retour au sommaire de Nous Sommes des Alchimistes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici